Des chorales féminiSTes sont passées…

C’est entre canicule et vent d’Autan que nous avons eu l’immense joie de vivre ce somptueux concert où trois chorales tour à tour puis à l’unisson nous ont offert un spectacle de grande qualité.

Trois chorales unies dans l’invisible par un élément…celui « d’Être une Femme » !

L’ouverture s’est faite avec le choeur « Dona’s d’olt » (femmes du Lot en occitan) habituellement mené par Muriel Chiaramonti et composé d’une dizaine de personnes, et qui pour l’occasion était 4. Elles nous ont donné à voir et à entendre la puissance du féminisme au travers de chants militants et engagés. Puis c’est au tour de la chorale de Saint-Céré et Lacapelle – Marival, dirigée par Lola Calvet, d’entrée en scène sur une tonalité douce et poétique en survolant différents pays (la Grèce, la Roumanie,…). Les frissons et les larmes étaient au rendez-vous ! S’ensuivit la chorale féministe autogérée de Toulouse de l’Ebranleuse (« L » apostrophe « é ») qui nous a littéralement scotché avec sa reprise de Beyoncé « Run the world (girls) ! » puis d’autres morceaux très engagés comme « Siamo stuffe » (chant de manif italien des années 70) et « Cancion sin miedo » qui parle des féminicides en Amérique du sud et de sororité ainsi que « Les nuits d’une demoiselle » de Colette Renard censuré (édulcoré d’après Wikipedia) lors de sa parution en 1963.

L’après-midi s’est clôturée par un bouquet final où les 3 chœurs se sont réunis pour nous interpréter 2 morceaux à plus d’une vingtaine de voix.

Nous sommes toutes et tous repartis enchanté.e.s !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.