Actualités, Evènements, Rencontres et soirées, Usages

Dimanche 9 mai, une folle journée dans le vent !

A un moment, elle a dit : « Ici, le comment, c’est notre pourquoi. »
T’as compris toi ?

« La Talvère nouvelle, c’est comment ? » ou… « In piou-piou we trust ! »

Il y a eu des bonjours, des bisous, des bienvenues et du café. Puis on a causé sérieux. Enfin pas vraiment, d’abord on a pleuré en lisant à haute voix la déclaration d’interdépendances. A cause des plumes et de la confiance, ça pique les yeux des fois…

Après on était un peu partout dans la Talvère, comme pour un cache-cache géant ou comme des chaises musicales mais avec juste une cloche pour faire les notes. Et on a bien tourné quand même.

Ah oui, il y avait Marion et les pious-pious pour changer le monde ! Tout une histoire ça ! J’te raconte après les photos.
Et ouais aussi on était à peu près 80 personnes dans la journée !

Donc on a tourné comme on voulait partout, aux pious-pious ou pour écouter des explications qui posent des questions sur tout tout tout : les usages pour les usagères, les accords d’usage, la propriété qui est pas privée de rien, la gestion, les nouveaux statuts, le soin doux des relations pour être ensemble même si on n’est pas d’accord, le règlement intérieur qui dit les règles du jeu du commun, les réunions avec de l’écoute dedans, le labo secret qui fait du vélo en regardant les pédales, le mandat des gardiennes du temple, les locaux avec des planches de travers, les travaux… oulala ça fusait ! On a beaucoup dit « commun ». Peut être on a dit une fois « amour » mais je sais plus trop ?

La fin du matin, c’était pour dire que la boutique elle va pas tourner toute seule si y a pas des matelotes pour monter à bord des patates et du coup on a vu la rampe pour embarquer, où sont les tee-shirt rayés et les places pour la traversée.
Puis il y avait des gens avec des questions et les autres qui faisaient comme si elles avaient les réponses. Et des fois oui.
Merci les patates.

Les pious-pious sont maintenant à leurs postes : attention ça change !

Les gens ont vraiment fait des pious-pious avec leurs doigts, hop hop allumettes et plumes dans le u ! Y en a une qui a dit : « mon piou-piou tu vas devoir vaincre le capitalisme », et l’autre « tu vas devoir arrêter l’épandage de produits de synthèse dans le sol ». Un petit piou-piou : « tu vas faire que les gens communiquent plus et mieux » et toi piou-piou hibou « que les enfants mangent mieux dans les cantines ». Piou-piou punk « que le genre ne serve plus à distinguer les humaines à la naissance ». Encore un autre « que l’immigration devienne un sujet dont la gauche s’empare ». Un tout rond : « piou-piou grâce à toi on va faire ensemble mais pas entre soi »…  Merci les pious-pious.

Apéro et auberge lotoise… au gingembre

Alors là, il y avait des jus de pommes, du gingembre et des bières. Dans des bouteilles et après dans des verres et après dans nos bouches et après…

Et comme souvent en France, sans qu’on sache d’où ça venait, la table s’est remplie avec des couleurs et des saveurs. Et c’était bon sur nos langues et du coup ça nous faisait parler, parler… Même quand la pluie a essayé de nous mouiller, on a continué à parler quand même.  Merci les mots dans les mets.

« Faites usages des lieux ! » ou… « la mayonnaise psychomagique »

Si j’ai bien compris, la Talvère, c’est un contenant, une genre de boîte accueillante, encore en construction. Et pour qu’il se passe des trucs dedans, il y a des usagères avec leurs idées d’être là pour leurs usages et avec leurs énergies pour prendre soin des lieux qui sont communs.

Et la mayonnaise psychomagique, c’était pour se mélanger les pinceaux et les projets, s’inspirer, se rencontrer et peut-être se donner rendez-vous pour un truc à faire en vrai toute seule ou à plusieurs !

On a fait la liste des inspirations « oeuf, huile de noix et moutarde, parfois une pointe d’ail ». Si tu suis bien tu as compris que cette liste n’a rien de contractuelle ou de programmatique : ce n’est pas la liste des prochains évènements à la Talvère ! Se sont des rêves à partager et à attraper au fil des élans disponibles…
C’est tel quel, c’est un peu fou et c’était bien le but !  Merci la folie. 

– zone de gratuité

– fabrication de papier à partir de végétaux

– atelier poterie et fabrication d’un four pour cuisson

– atelier de transfo

– cercles de deuil

– café associatif

– concerts

– scène populaire

– ateliers théâtre

– théâtre-thérapie

– loto

– jeux de société

– formations pour désobéir

– cantine auberge espagnole

– soirées pétanque

– séjours de rupture,  accueillir des jeunes

– espace de co-working

– compréhension du système nerveux et des traumatismes

– agoras, faire cité, faire commun

– soirée cinéma plein air

– ateliers danse

– mise en commun d’outils et de savoir-faire / menuiserie…

– inviter la caravane Zapatiste

– stage du Travail qui relie

– débats mouvants

– évènements festifs

– conférences et rencontres autour des genres et sexualités

– cafés scientifiques

– séjour bien-être et partages entre collectifs

– chantiers rénovation écologique, débrouille et DIY

– chanter !

– lire et échanges lecture, bibliothèque

– cabinet partagé de thérapeutes

– piscine

– accueillir des «migrants»

– se former à la désobéissance civile / sabotage

– résidences artistiques

– lieu d’accueil pour les enfants – évènements autour de la co-parentalité

– retraites de méditation

– cercle de parole de porteuses d’utérus

– réflexion autour de micro/macro-politique / convergence

– forum des associations

– ateliers crochet

– espace ados

– nid à merdes et compostage = un espace pour dire nos galères

Moi j’ai vu, y en a, les plus petites tailles, qui ont joué au vélo sur la route et sans regarder les pédales ! Ah si y avait aussi des grandes tailles qui jouaient dans la maison comme si c’était déjà le moment du café asso !  Merci les jeux.

Scène ouverte ou… Nous on veut danser encore !

Pour finir, il y a eu des gens avec des instruments, avec ou sans vent cette fois… et tout le monde était vraiment contente de danser encore et encore avec le soleil qui s’en va.  Merci la musique.


Et maintenant ? Embarquement des usagères !

Pour la suite, l’association des lieux la Talvère accueille les projets qui cherchent des locaux, les personnes qui cherchent des croisements féconds pour leurs idées folles, et toutes les personnes motivées pour faire vivre ce lieu qui n’appartient à personne mais peut être utile à toustes et pour continuer à inventer de nouvelles façons d’être ensemble et de faire en commun.

> Mode d’emploi pour arriver avec son besoin d’usage des locaux.
> Chemin d’intégration aux patates ou aux membres permanentes.

et pour se rencontrer plus en vrai…

Les dates des prochaines rencontres

Encore merci les gens !
Et les autres qui sont des gens aussi,
avec des plumes, des cailloux, des carapaces ou des feuilles…

1 réflexion au sujet de “Dimanche 9 mai, une folle journée dans le vent !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.